L’émergence des hybrides rechargeables remet-elle en cause les véhicules électriques ? (1/2)

Il s’est vendu l’an dernier davantage de véhicules électriques en Europe que de modèles hybrides rechargeables, mais ces derniers pourraient prendre l’ascendant dans un avenir proche grâce au développement de leur offre. Les ventes de V.E. ont bondi de 73 % en 2014, à 58 244 unités, tandis que celles de véhicules hybrides rechargeables n’ont augmenté « que » de 26 %, à 39 547 unités, indique l’Acea (Association des constructeurs européens d’automobiles).

La Nissan Leaf a été la voiture électrique la plus écoulée en Europe, à 15 134 unités (+ 38 %), souligne de son côté Jato Dynamics, tandis que le Mitsubishi Outlander PHEV est l’hybride rechargeable qui a connu le plus grand succès (19 855 unités, en hausse de 141 %).

Le plus grand marché pour les véhicules électriques en 2014 a été la Norvège, où 18 090 modèles ont été vendus (+ 130 %), suivie par la France (10 561 unités, + 20 %), l’Allemagne (8 522 unités, + 41 %) et le Royaume-Uni (7 416 unités, + 173 %).

Les Pays-Bas sont quant à eux restés le pays le plus friand de véhicules hybrides rechargeables l’an dernier, en dépit d’une baisse de 50 % des ventes (à 9 938 unités) due à une réduction des aides gouvernementales. Ont suivi le Royaume-Uni (7 945 unités, + 613 %), où le marché a été stimulé par des aides gouvernementales, l’Allemagne (4 596 unités, + 176 %) et la Pologne (3 887 unités, + 108 %).

Alexandra Frutos