L’autorité indienne de contrôle de la qualité de l’air...

L’autorité indienne de contrôle de la qualité de l’air a reconnu que la pollution à New Delhi était comparable à celle de Pékin, mais a contesté être la capitale la plus polluée du monde. Une étude portant sur 1 600 villes de 91 pays publiée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) montre que New Delhi affiche la concentration moyenne annuelle de particules fines PM 2,5 la plus élevée des capitales mondiales, avec 153 microgrammes par m3. "Si l’on compare les moyennes nationales sur 2011-2014, alors les deux villes (New Delhi et Pékin) sont pratiquement comparables", a reconnu Gufran Beig, responsable de l’organisme public System of Air Quality Weather Forecasting and Research (SAFAR). (AFP)

Juliette Rodrigues