L'association des constructeurs britanniques défend le diesel

La SMMT (association des constructeurs britanniques) a lancé le 11 mars une campagne nationale d’information sur le diesel, qui est l’objet d’une diabolisation croissante. Un document, intitulé « Diesel, les faits », est disponible sur le site dieselfacts.co.uk et en version papier auprès des constructeurs et des concessionnaires.Selon un sondage réalisé par YouGov, 87 % des Britanniques ne connaissent pas les dernières technologies de réduction des émissions des véhicules et 54 % mentionnent à tort les voitures et les véhicules utilitaires comme étant la première cause de pollution atmosphérique au Royaume-Uni. Seulement 19 % des sondés ont en outre désigné les centrales électriques comme contribuant le plus aux émissions d'oxydes d'azote. « Les moteurs diesel n’ont jamais été aussi propres, ce qui résulte de milliards de livres d’investissements des constructeurs pour améliorer la qualité de l’air. C’est pourquoi interdire la circulation des véhicules diesel et infliger des taxes de stationnement à ces véhicules n’a pas de sens d’un point de vue environnemental », a déclaré Mike Hawes, président de la SMMT. « Il faut éviter de pénaliser une technologie par rapport à une autre et au contraire encourager l'adoption des nouveaux véhicules à faibles émissions par les consommateurs. Les accusations dont les voitures diesel ont fait l'objet ces derniers mois menacent de conduire à de mauvaises décisions politiques et de saper la confiance du public dans le diesel. Il est temps de rétablir la vérité », a poursuivi M. Hawes. (COMMUNIQUE SMMT, AUTOCAR 11/3/15)

Frédérique Payneau