L'administrateur par intérim de la NHTSA David Friedman a assuré hier...

L'administrateur par intérim de la NHTSA David Friedman a assuré hier, lors de son audition par une sous-commission du Sénat américain dans le cadre de l'affaire du rappel tardif de millions de véhicules par General Motors, que l'agence américaine ne disposait pas d'informations suffisantes pour imposer un rappel des commutateurs d'allumage défectueux équipant ces véhicules avant cette année. Alors que le rôle de la NHTSA dans cette affaire a été vivement critiqué par certains membres de la sous-commission, M. Friedman a toutefois reconnu que l'agence aurait pu mieux faire. L'audition de M. Friedman a eu lieu quelques heures après la publication par une commission de la Chambre des Représentants d'un rapport, selon lequel la NHTSA avait assez de données dès 2007 pour ordonner un rappel. (Automotive News)

Frédérique Payneau