L’accord de compétitivité signé fin 2012 a permis à la filiale...

L’accord de compétitivité signé fin 2012 a permis à la filiale espagnole de Renault de se voir attribuer un plan industriel incluant la création de 1 300 postes. Le groupe a doté sa filiale d’un plan sur dix ans qui intègre, pour la période 2014-2016, plusieurs garanties : l’octroi des nouvelles Mégane à l’usine de Palencia (280 000 unités par an), une hausse de la production de moteurs à 1,4 million d’unités et autant de boîtes de vitesses, et la création de 1 300 postes ainsi que la conversion en CDI de 800 contrats temporaires. "Renault a toujours été à la pointe en matière de ressources humaines et de flexibilité", indique un représentant du secteur. (Echos)

Juliette Rodrigues