L’accord de compétitivité est accepté à la Fonderie de Bretagne

La CGT a finalement accepté de signer l’accord de compétitivité proposé à la Fonderie de Bretagne, basée à Caudan (groupe Renault). Aux termes de cet accord, qui prévoit notamment de porter le temps de travail hebdomadaire à 35 heures, Renault s’engage à investir une centaine de millions d’euros sur le site, dont 20 millions pour les conditions de travail. (AFP)

Alexandra Frutos