L'Université de Technologie de Compiègne mise sur l’innovation

Le Centre d’Innovation de l’Université de Technologie de Compiègne (UTC) a été inauguré le 12 janvier par la secrétaire d'Etat à la Recherche Geneviève Fioraso. Situé en bordure du campus de l'UTC, le bâtiment ultra moderne de 5 100 m² abrite des laboratoires de pointe dédiés à la réalité virtuelle, à la biotechnologie et à l'automatisation, ainsi qu’un « fablab » avec plusieurs imprimantes 3D et des découpes laser pour le prototypage, ou encore une piste pour tester les drones.

Quelque 13 millions d'euros ont été mobilisés par les collectivités locales, l'Etat et l'Union européenne pour construire ce centre, qui emploie une dizaine de salariés permanents pour un budget de fonctionnement évalué à 300 000 euros par an. Une antenne de l'Institut national de la propriété industrielle (INPI), l'Agence pour la diffusion de l'information technologique ou encore le « Réseau Entreprendre Picardie » ont également pris leurs quartiers dans le Centre d'Innovation pour accompagner les projets en cours de réalisation. « L'objectif est d'être à l'équilibre financier dans les cinq ans en augmentant nos offres de formation continue, en déposant des brevets et en prenant des parts dans les entreprises nées ici », souligne Alain Stork, président de l'université. L’un des projets phares portés par le Centre d'Innovation concerne le développement des véhicules autonomes du futur à bas coût. Deux Renault Zoé bardées de capteurs, de caméras et autres GPS sont ainsi testées en partenariat avec le constructeur par les enseignants-chercheurs de l'UTC, dans leur laboratoire équipé d'une piste d'essai pour améliorer les man’uvres automatiques ou les délégations de conduite. (AFP 13/1/15)

Alexandra Frutos