L’UE serait prête à abandonner les droits d’importation sur la plupart des pièces détachées japonaises

L'Union européenne serait prête à proposer d'abandonner immédiatement les droits d'importation sur la plupart des pièces détachées automobiles japonaises faisant l’objet de négociations commerciales actuellement, croit savoir le Nikkei. L’UE, en échange, pousserait le Japon à réduire ou abandonner les droits de douane sur des produits agricoles comme le porc, le fromage et le vin, mettant Tokyo dans une position délicate étant donnée la forte opposition politique intérieure à l’ouverture de ces domaines à la concurrence étrangère, indique le journal japonais dans son édition du 16 juin. (Automotive News Europe)

Alexandra Frutos