L’UE repousse le vote sur les objectifs 2020 d’émissions de CO2

Les ministres de l’Environnement européens réunis le 14 octobre à Luxembourg ont accepté de différer un vote sur la réduction des émissions de CO2 des voitures à 95 grammes par kilomètre en 2020 pour tenter de trouver un accord satisfaisant pour l'Allemagne.

« La présidence (du conseil des ministres) va contacter le Parlement européen pour tenter avec la Commission d'explorer les possibilités de flexibilité et trouver un compromis, mais cela se fera dans un temps limité », a déclaré le ministre de l'Environnement lituanien, Valentinas Mazuronis, à l'issue de cette réunion. « Nous nous engageons à trouver un résultat le plus rapidement possible, mais les marges de manoeuvre sont très étroites », a-t-il averti à l'adresse du ministre allemand Peter Altmaier.

M. Altmaier s'est pour sa part déclaré convaincu de la « possibilité de trouver en quelques semaines » une solution qui puisse être soutenue par l'industrie automobile.

En juin, un accord avait été trouvé entre les capitales européennes et le Parlement européen pour parvenir à fixer à 95g/km le plafond d'émissions de dioxyde de carbone des voitures particulières d'ici à 2020. L'Allemagne avait accepté cet accord mais, poussé par son industrie automobile, qui juge l'objectif trop ambitieux, Berlin a ensuite demandé à ses partenaires d'allonger le délai prévu de quatre ans.

La demande présentée par l'Allemagne prévoyait de permettre aux constructeurs de ne réaliser que 80 % de l'objectif de réduction en 2020 et d'arriver par étapes à 100 % d’ici à 2024. (AFP, AUTOMOBILWOCHE 14/10/13, AUTOACTU.COM, ECHOS, FIGARO 15/10/13)

Alexandra Frutos