L’UE renforce les taxes antidumping sur le biodiesel argentin et indonésien

L’Union Européenne a décidé d’imposer à compter du 27 novembre (et pour une durée de cinq ans) de lourdes taxes antidumping sur le biodiesel importé d’Argentine et d’Indonésie. Après avoir mis en place en mai dernier des taxes provisoires (pour six mois), comprises entre 6,8 % et 10,6 % pour les importations d'Argentine et entre 0 % et 9,6 % pour celles d'Indonésie, la Commission souhaite maintenant les taxer à hauteur de 24,6 % en moyenne pour l'Argentine et de 18,9 % pour l'Indonésie.

Les nouvelles taxes se traduiront par un surcoût de 215 à 250 euros par tonne de biodiesel importé d'Argentine et de 120 à 180 euros par tonne pour celles en provenance d'Indonésie, indique l'EEB (Bureau européen du biodiesel). Les nouveaux taux à l’importation mis en place resteront néanmoins « inférieurs à la marge de dumping » réalisée par les deux pays, souligne la Commission européenne. L'enquête antidumping menée en 2012 a en effet révélé que la marge de dumping se situait entre 41,9 % et 49,2 % pour l’Argentine, et entre 8,8 % et 23,3 % pour l'Indonésie.

L'Argentine a annoncé le 22 octobre son intention de porter plainte contre l’UE devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC) dès l'entrée en vigueur de taxes antidumping contre les importations de biocarburants argentins. (AUTOACTU.COM 22/11/13)

Alexandra Frutos