L'Inde ouvre une enquête sur les véhicules Volkswagen

L'Inde a ordonné l'ouverture d'une enquête sur les véhicules vendus sur son territoire par Volkswagen, dernier pays en date à lancer des investigations sur le scandale de la tricherie aux tests anti-pollution qui submerge le groupe allemand.

Volkswagen, fort de 12 marques de voitures et de camions, a admis avoir mis en place un logiciel sur les moteurs diesel de type EA189 équipant environ 11 millions de ses voitures dans le monde pour contourner les tests antipollution. Les autorités indiennes ont demandé à l'Association de recherche automobile indienne, la principale instance chargée en Inde des essais automobiles, de tester les véhicules Volkswagen. "Nous voulons savoir si ce qui s'est produit aux Etats-Unis peut ou non se produire en Inde", a déclaré un responsable gouvernemental.

L'Union européenne a demandé à ses membres d'ouvrir des enquêtes tandis que des plaintes en cascade sont en préparation aux Etats-Unis, où l'affaire a éclaté. (AFP, XINHUA 25/9/15)

Juliette Rodrigues