L’Europe constitue un enjeu majeur pour le succès de l’Espace

Renault n’a annoncé aucun objectif de volumes pour le nouvel Espace. On sait cependant que les ventes du véhicule ont été à leur plus haut niveau en 2004 avec 60 000 unités, et qu’elles ont été d’un peu plus de 8 000 unités en 2013 (près de 13 000 en 2012). L’objectif pour le nouvel Espace sera entre ces deux bornes, a indiqué Jérôme Stoll, directeur délégué à la performance de Renault en charge des ventes. En Europe, si la France sera bien évidemment le principal marché de l’Espace, le constructeur compte réaliser 60 % des ventes hors de l’Hexagone avec une forte concentration sur 6 pays : Allemagne à 25 % des volumes hors France, Belgique à 20 %, Espagne à 15 %, Pays-Bas à 6 % et Suisse à 6 %. (Autoactu.com)

Alexandra Frutos