L'Etat monte sa participation dans le capital de Renault à 19,7 %

L'Etat a annoncé l'achat de 4,7 % supplémentaires des actions de Renault, portant sa participation à 19,7 %, pour forcer le constructeur automobile à adopter des droits de vote doubles, un dispositif issu de la loi Florange. L'Etat a déjà acquis 9,56 millions de titres et en achètera encore 4,44 millions, pour un montant fixé « entre 814 millions d'euros et 1 232 millions d'euros », indiquent les ministères de l'Economie et des Finances. Il se renforce avant l'assemblée générale du 30 avril de Renault, lors de laquelle des investisseurs hostiles espèrent enterrer les droits de vote doubles. Au terme de ses achats, l'Etat contrôlera 23,2 % des droits de vote exerçables. (AFP)

Alexandra Frutos