L'EPA doit finaliser aujourd'hui une réglementation sur le taux de soufre dans l'essence

L’EPA (agence américaine de protection de l’environnement) doit finaliser aujourd’hui une réglementation visant à réduire la teneur en soufre de l’essence de deux tiers d’ici à 2017.

Le taux de soufre maximum autorisé dans le carburant devrait ainsi passer de 30 ppm (parties par million) actuellement à 10 ppm en 2017 (un taux déjà appliqué dans l'Union européenne, au Japon, en Corée du Sud ou encore en Californie).

Cette réglementation s'inscrit dans un programme de réduction des émissions de particules fines de 80 % pour les véhicules légers et de 60 % pour les véhicules industriels d'ici à 2030. Ce programme devrait représenter un coût total d'environ 1,5 milliard de dollars d'ici à 2030, selon les estimations de l'EPA. (DETROIT NEWS 3/3/14)

Cindy Lavrut