L'EPA a certifié que le logiciel de gestion du moteur de Bosch n'était pas préprogrammé pour frauder

L’EPA (Agence américaine en charge de la protection de l’environnement) a certifié que le logiciel de gestion du moteur de Bosch (utilisé dans les véhicules diesel de Volkswagen actuellement au c’ur du scandale de manipulations des émissions) n’était pas préprogrammé pour détecter si un véhicule était en train de subir un test d’émissions.Volkswagen a donc dû modifier ce logiciel fourni par Bosch pour détecter si des tests étaient en cours et pour allumer le système de contrôle des émissions du véhicule lors de ces tests, puis l'éteindre en conditions réelles de circulation.Le logiciel de gestion du moteur de Bosch, baptisé EDC17, équipe la quasi-totalité des véhicules diesel circulant aux Etats-Unis (tous constructeurs confondus). Il était donc important de déterminer si ce logiciel même était frauduleux. Si cela avait été le cas, de nombreux modèles de diverses marques auraient pu être concernés par le scandale. L'enquête doit encore déterminer le rôle de Bosch dans la modification de son logiciel dans les modèles Volkswagen et si l'équipementier était au courant des intentions de VW d'utiliser ce logiciel pour truquer les tests antipollution. (AUTOMOTIVE NEWS 7/10/15)

Cindy Lavrut