L'Anfia demande une baisse de la fiscalité automobile

L'Anfia (Association des constructeurs en Italie) a demandé au gouvernement de réduire la fiscalité sur l'automobile afin de stimuler le marché. "La première étape vers la relance des ventes de voitures est de diminuer les taxes qui pèsent sur l'achat, la détention et l'utilisation d'un véhicule", indique l'Anfia.

Les prévisions du centre d'études Promotor portent sur un marché italien de l'ordre de 1,26 million d'unités cette année, niveau le plus bas depuis les années soixante-dix et inférieur de 50 % au niveau d'avant crise (2007). (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 18/7/13)

Juliette Rodrigues