L’Anfa présente le bilan de son année 2013

L’Anfa, organisme chargé de la mise en ?uvre de la politique de formation de la branche des services de l’automobile, du camion, de la moto et du vélo, présente le bilan de ses actions 2013. Malgré une légère contraction de la masse salariale du secteur, les ressources 2013 de l’Anfa sont restées stables avec un total 188,1 millions d’euros investis sur l’ensemble des trois ressources, formation professionnelle continue (116,8 millions), taxe d’apprentissage (41,1 millions) et taxe fiscale (30,2 millions). Concernant les actions réalisées pour le développement de la formation initiale, l’Anfa a soutenu l'an dernier 400 établissements de formation initiale et financé le perfectionnement de 2 000 formateurs et enseignants, pour près de 44,5 millions d’euros.

Par ailleurs, 55 000 jeunes, dont 21 000 apprentis, ont été formés. Les effectifs d’alternants (apprentissage et contrats de professionnalisation) représentent ainsi à ce jour près de 6 % des salariés de la branche, ce qui fait des services de l’automobile une des branches les plus engagées pour la formation et l’insertion des jeunes.

L’Anfa travaille également à l’évolution des référentiels et des formations. En lien avec les partenaires sociaux et les CFA, elle a participé à la création et au renouvellement de 17 certificats de qualification professionnelle (CQP), à l’inscription de onze certifications au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), dont le titre « Conseiller technique cycles ». Elle a également participé aux travaux, menés par le ministère de l’Education nationale, de rénovation des référentiels de formation du CAP, du bac pro « maintenance des véhicules automobiles », de la licence professionnelle « Organisation et management des services de l’automobile » (OMSA), ainsi qu’aux travaux de création du titre professionnel « Enseignement de la conduite ».

Enfin, le plan Compétences Emplois II, « Former plutôt que licencier », a porté ses fruits. En 2013, près de 2 600 entreprises ont été accompagnées dans leurs actions de formation et 500 diagnostics de gestion des emplois et des compétences (GPEC) ont été mis en place. Pour 2014, 26,3 millions d’euros sont engagés à ce titre pour le maintien et l’élévation des compétences des salariés de petites ou très petites entreprises. (JOURNALAUTO.COM 22/7/14)

Alexandra Frutos