L'Amérique latine affiche des taux de mortalité routière élevés

Le taux de mortalité sur les routes de neuf pays d’Amérique latine (Argentine, Brésil, Chili, Colombie, Équateur, Guatemala, Paraguay, Pérou et Uruguay) s’est élevé à 16 décès pour 100 000 habitants en 2013, selon la Fédération internationale de l’automobile (FIA), le double du taux enregistré dans les pays à hauts revenus.

Selon cette étude, 61 926 personnes sont mortes sur les routes en 2013 dans ces pays (chauffeurs, passagers, piétons, cyclistes). Avec 40 160 morts, le Brésil (200 millions d’habitants) affiche le plus mauvais résultat (20 pour 100 000), suivi du Paraguay (1 117 morts) et de l’Équateur (2 570), avec 17 décès pour 100 000 habitants. En troisième position se trouve l’Uruguay, avec 567 victimes, soit 16 pour 100 000 personnes.

Parmi les pays présentant les taux les plus bas figurent le Chili, avec 1 623 morts, soit neuf pour 100 000 habitants. L'Argentine (5 187 morts), la Colombie (6 000) et le Pérou (4 037) affichent une moyenne de 13 décès pour 100 000 personnes.

Au sein des pays étudiés, le plus sûr est le Guatemala, avec 665 morts sur les routes, soit un taux de quatre pour 100 000 personnes.

En France, ce taux s'établit autour de six pour 100 000 habitants, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Avec 1,99 million de véhicules, dont 1,5 million de motos, l'Uruguay, avec 3,3 millions d'habitants, est le pays disposant du plus grand nombre de véhicules par personnes : 57 877 pour 100.000 habitants.

L'étude a été réalisée par la FIA régionale, qui regroupe 17 automobiles clubs de 16 pays de la région.
(AFP 24/7/14)

Juliette Rodrigues