L’Alliance avec Nissan est très profitable à Renault

Depuis le début de l’Alliance entre Renault et Nissan, en mars 1999, le constructeur japonais, dont 44,3 % du capital est détenu par Renault, a versé plus de 4 milliards d’euros en dividendes à son actionnaire français, d’après les calculs de la Deutsche Bank. La contribution a été encore plus élevée en termes de profits puisque, depuis 15 ans, Nissan a participé à hauteur de 13,5 milliards d’euros au résultat net de Renault, ce qui représente 54 % des profits réalisés par le constructeur français sur la période. (Echos)

Alexandra Frutos