L’Alliance Renault-Nissan continue à progresser en matière d’égalité professionnelle hommes-femmes

A l’occasion de la conférence annuelle Premium du Women’s Forum de Deauville, Renault-Nissan a déclaré qu’il continuait à progresser en matière d’égalité professionnelle hommes-femmes. Désormais, deux membres du comité exécutif sur dix sont des femmes, et les femmes représentent 17,4 % des effectifs globaux du groupe Renault, ainsi que 17 % des managers.

En France, Renault figure parmi les entreprises du CAC 40 qui ont les taux les plus élevés de femmes occupant des postes de direction. Le constructeur a nommé 16 % de femmes aux 150 postes clés de l’entreprise. En Russie, 19 % des effectifs et 25 % des managers de Renault sont aujourd’hui des femmes, et le constructeur a recruté 40 % de femmes en 2013 (un taux en hausse de 35 % par rapport à l’année précédente).

Au Japon, 6,8 % des postes d’encadrement de Nissan sont occupés par des femmes, soit deux fois plus que la moyenne nationale du secteur, et le constructeur a pour objectif d'avoir 10 % de managers femmes à l’horizon 2017.

L’Alliance a par ailleurs abordé à Deauville la question de la diversité culturelle. Chez Renault, cent cinquante des plus hauts postes de l’entreprise sont occupés par des dirigeants issus de vingt nationalités différentes et, chez Nissan, 48 % des cent postes clés de l’entreprise ont été attribués à des dirigeants issus de dix-sept pays différents. (JOURNALAUTO.COM 16/10/13)

Alexandra Frutos