L’Alliance Renault-Nissan accélère sur le terrain de l'égalité professionnelle hommes-femmes

Renault-Nissan renforce son engagement en vue de réduire les inégalités entre hommes et femmes. L’Alliance a lancé de nombreux programmes dans le monde et en particulier sur les marchés nationaux pour recruter, maintenir en poste et promouvoir son personnel féminin. Le pourcentage de femmes - notamment à des postes de managers - a augmenté par rapport à l’an dernier dans les deux entreprises Renault et Nissan. Chez Renault, d’après l’étude la plus récente, les femmes représentaient 18,4 % du total des effectifs dans le monde par rapport aux 17,6 % de 2013 et aux 10 % de 2000. Les femmes occupaient 18,3 % des postes de managers dans le groupe en 2014, contre 17 % en 2013. Elles étaient en outre titulaires de 22 % des 2 000 postes clés de l’entreprise dans le monde par rapport aux 19,6 % de 2013.

Dans l’industrie automobile, Renault occupe une place de leader en termes d’emploi des femmes à de hautes fonctions de direction. Sur les onze membres du comité exécutif du groupe, deux sont des femmes : Mouna Sepehri, directrice déléguée à la présidence, et Marie-Françoise Damesin, directrice des ressources humaines du groupe Renault et de l’Alliance.

L’objectif est d’atteindre un taux de féminisation de 30 % des postes techniques ou d’ingénierie et de 50 % des profils commerciaux dans le monde d’ici à 2016. Renault ?uvre également pour garantir aux femmes 25 % des postes clés au sein du groupe d’ici à 2016.

Chez Nissan, les femmes occupaient 11,7 % des postes de managers dans le monde au cours de l’exercice 2014, par rapport aux 10,6 % de l’exercice 2013. Au Japon, les femmes sont 8,2 % à occuper des postes de managers chez Nissan, un chiffre en progression par rapport à 2013, où elles étaient 7,1 %, et qui a plus que quintuplé depuis 2004.

Nissan demeure une référence dans son secteur au Japon, puisque le constructeur affiche une proportion de cadres féminins plus de fois trois supérieure à la moyenne nationale dans les grands groupes industriels. L’objectif de Nissan est d’atteindre le taux de 10 % de femmes managers au Japon et de 14 % dans le monde d’ici à 2017.

Renault et Nissan font chaque année le point sur l’évolution en matière de parité et de diversité à la veille du « Women’s Forum for the Economy and Society ». Cette année, la conférence a lieu à Deauville du 14 au 16 octobre. Ce rendez-vous annuel, soutenu par l’Alliance depuis 2006, vise à promouvoir l’égalité des chances pour les femmes dans les domaines de l’industrie, de l’enseignement, de la politique et plus généralement au sein de la société.

L’Alliance Renault-Nissan envoie à la conférence une délégation composée de ses 50 collaboratrices les plus performantes venant du monde entier. Cette année, le constructeur organisera une séance spéciale sur le mentoring à laquelle sont invitées toutes ses déléguées. (COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT-NISSAN 13/10/15)

Alexandra Frutos