L’Alliance Renault-Nissan a enregistré des synergies record en 2014

L’Alliance Renault-Nissan a enregistré des synergies record d’un montant de 3,8 milliards d’euros en 2014 (contre 2,72 milliards en 2013). Les fonctions Achats, Ingénierie et Fabrication sont les principales sources de synergies. Le lancement des premiers véhicules issus de l’architecture modulaire (CMF) de l’Alliance, ainsi que la convergence récente de quatre directions majeures, ont contribué à dynamiser les synergies dans ces trois domaines.

Les synergies sont générées par la réduction des coûts, des frais évités et des revenus supplémentaires. Seules sont prises en compte chaque année les synergies nouvelles et non l’ensemble des synergies produites depuis l’origine. La comptabilisation des synergies permet à Renault et Nissan de vérifier la réalisation de leurs objectifs de performance. Grâce à ces économies nettes et à l’augmentation du chiffre d’affaires, les deux constructeurs sont en mesure de garantir le meilleur rapport qualité /prix à leurs clients partout dans le monde. « Notre architecture modulaire (CMF ? Common Module Family) reste le moteur des synergies dans toutes les grandes branches de notre activité, qu’il s’agisse des achats, de l’ingénierie ou de la mécanique » a déclaré Carlos Ghosn, Président Directeur Général de l’Alliance Renault-Nissan. « La convergence récente des quatre principales directions de Renault et Nissan ? Ingénierie, Fabrication et Logistique, Achats et Ressources Humaines ? renforce le dynamisme de l’Alliance », a-t-il ajouté.

Renault et Nissan ont créé les quatre fonctions communes le 1er avril 2014. Si Renault et Nissan restent des sociétés distinctes, chaque fonction est dirigée par un directeur commun à l’Alliance. Grâce à cette convergence, l’Alliance espère dépasser 4,3 milliards d’euros de synergies annuelles à l’horizon 2016, par rapport au 1,5 milliard d’euros réalisé en 2009. (COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT-NISSAN 10/7/15)

Alexandra Frutos