L'Allemagne voit de grandes opportunités dans l'Industrie 4.0

A l'occasion du Salon de Hanovre (l'un des principaux salons industriels internationaux) en avril, le président de la VDMA (fédération allemande d'ingénierie), Reinhold Festge, a déclaré que la production connectée ou Industrie 4.0 permettrait la création la création de 10 000 emplois hautement qualifiés d'ici à 2018.

Ces nouveaux emplois d'ingénieurs informatiques et de développeurs de logiciels pourront être créés dans tous les secteurs industriels.

Le concept d’Industrie 4.0 correspond à une nouvelle façon d’organiser les moyens de production, via l'Internet des objets notamment. L’objectif est la mise en place d’usines dites « intelligentes », capables d’une plus grande adaptabilité dans la production et d’une allocation plus efficace des ressources, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle révolution industrielle.

Le concept d'Industrie 4.0 est l'un des projets clés de la stratégie concernant les technologies de pointe du gouvernement allemand, qui encourage la révolution numérique des industries.

La révolution industrielle de l'Industrie 4.0 pourrait avoir lieu dès 2025. L'Allemagne, les Etats-Unis et le Japon sont les précurseurs de cette évolution de l'industrie.

Les secteurs de l'automobile et de la construction de machine, de l'électronique et de la logistique devraient profiter de plus de la révolution de l'Industrie 4.0 et de l' « informatisation » des processus de production.

Par exemple, la réalité augmentée pourra être utilisée pour aider des ouvriers à réaliser le plus efficacement possible des processus de production, des réparations, etc.

Néanmoins, la mise en place d'une industrie connectée et plus efficace comporte également de nouveaux risques, liés principalement à la sécurité informatique et à la protection des données. En effet, les normes et législations internationales concernant la sécurité de systèmes informatiques restent insuffisantes.

Ainsi, pour l'Europe puisse devancer les Etats-Unis dans le domaine de l'Industrie 4.0, des normes harmonisées (plutôt que des normes pour chaque pays de l'Union) doivent rapidement être mises en place, afin de favoriser le développement de la production connectée et informatisée.

L'Allemagne a donc créé une plateforme réunissant politiciens, économistes, associations, syndicats et chefs d'entreprises afin de définir les conditions nécessaires à la mise en place de l'Industrie 4.0.

Cindy Lavrut