L’Acea estime que les ventes de voitures en Europe devraient augmenter de 2,1% cette année

Les ventes de voitures en Europe devraient augmenter de 2,1 % cette année, soit nettement moins que la croissance de 5,7 % enregistrée l'an dernier, estime l'Acea (Association des constructeurs européens d'automobiles). Les immatriculations devraient progresser le plus fortement en Italie et en Espagne, d’après les recherches menées pour l'Acea par le cabinet spécialisé IHS Automotive. L’étude d’IHS prédit un impact limité de la baisse des prix des carburants sur les ventes de voitures. Ce facteur devrait entraîner une hausse d'environ 1 % de la demande mondiale pour les véhicules légers. Le phénomène devrait être moins marqué en Europe, où les taxes représentent une part importante des prix à la pompe. Les ventes de voitures neuves en Europe, une zone que l'Acea définit comme l'Union européenne plus la Norvège et la Suisse, ont renoué avec la croissance l'an dernier, pour la première fois depuis la crise financière. Le nombre de nouvelles immatriculations en 2014, soit 12,55 millions, reste cependant nettement inférieur au pic atteint en 2007 avec 16 millions d'unités. « Nous abordons cette année avec un optimisme mesuré », a déclaré le président de l'association, Carlos Ghosn. Le président de Renault et Nissan a défini les véhicules métis compacts comme le segment le plus prometteur cette année. (REUTERS 4/2/15)

Alexandra Frutos