L'AQSIQ a demandé à Volkswagen de fournir des documents concernant son rappel

L'AQSIQ (administration chinoise du contrôle de la qualité, de l’inspection et de la quarantaine) a demandé à Volkswagen de fournir des documents concernant son rappel de 581 900 Sagitar et Beetle en Chine, suite à des plaintes de clients du constructeur.

Normalement, les constructeurs n'ont pas besoin de l'aval du gouvernement chinois pour mener des rappels volontaires, mais l'AQSIQ doit évaluer si le rappel a été conduit correctement et si le défaut observé a été corrigé.

Les conducteurs de Volkswagen concernées par le rappel se sont plaints et ont manifesté devant des concessions de la marque, réclamant le remplacement de la pièce (l'essieu arrière) plutôt qu'une réparation. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 1/11/14)

Cindy Lavrut