Jusqu'à 250 000 emplois dans l'industrie automobile allemande seraient menacés

Le président du comité d’entreprise de Daimler, Michael Brecht, estime que jusqu’à 250 000 des 880 000 emplois de l’industrie automobile allemande seraient menacés par le développement de l’électromobilité.Il estime notamment que les salariés qui travaillent dans le domaine des techniques de transmission pour véhicules conventionnels sont les plus menacés.En effet, les véhicules électriques sont moins complexes à produire que les modèles à essence ou diesel, et une partie des pièces sont purement et simplement supprimées. M. Brecht souhaite donc qu'une stratégie en termes d'emplois et de requalification soit mise en place en parallèle à la stratégie de développement des véhicules électriques, sans quoi des effets significatifs en termes d'emplois se feront ressentir d'ici 10 à 15 ans. La Bavière pourrait être le Land le plus confronté à ces éventuelles pertes d'emplois. Selon des experts du cabinet McKinsey, jusqu'à 40 % des emplois liés à l'industrie automobile en Bavière pourraient être menacés. (AUTOMOBILWOCHE, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG 28/11/16)

Cindy Lavrut