José Vicente de los Mozos (Renault) estime qu'il faut lier les contrats temporaires aux cycles de vie des véhicules

José Vicente de los Mozos, directeur des Fabrications et de la Logistique du groupe Renault, et président du Conseil d'administration de Renault España, estime qu'il est important de modifier les contrats temporaires en Espagne afin de les lier aux cycles de vie des véhicules. "Aujourd'hui, le contrat temporaire du secteur automobile n'est pas adapté aux caractéristiques intrinsèques de cette industrie, mais plutôt à celles du secteur de l'hôtellerie par exemple", a estimé M. De Los Mozos. Cette inadaptation des contrats temporaires constitue une perte de compétitivité pour l'entreprise, estime M. De Los Mozos.

En outre, le dirigeant se dit étonné qu'il n'y ait toujours pas de Secrétaire d'Etat à l'automobile en Espagne, au vu de l'importance de ce secteur dans le pays. "L'automobile représente plus de 10 % du PIB espagnol. Nous sommes un pan essentiel de l'activité économique nationale".

José Vicente de los Mozos indique par ailleurs que les objectifs de Renault en Espagne seront atteints, tant en matière de production que de création d'emplois. "Fin 2016, la production d'éléments mécaniques atteindra 1,3 million d'unités par an, tandis que l'usine de Palencia dépassera les 280 000 véhicules assemblés. Nous pensions créer 1 300 emplois ; nous en aurons créé 3 500". (TRIBUNA DE AUTOMOCION 15/9/15)

Juliette Rodrigues