Jacques Aschenbroich explique la stratégie d’innovation de Valeo

Dans un entretien accordé à LATRIBUNE.FR (27/3/15), le directeur général de Valeo Jacques Aschenbroich indique qu’en 2014, le groupe a investi 1,1 milliard d’euros en recherche et développement, soit le double de la somme engagée en 2009, et qu’il va poursuivre cet effort d’innovation dans les années qui viennent pour continuer à développer de nouveaux produits. La politique menée ces dernières années a permis de réaliser une croissance de plus de 8 % par an depuis 2010 et d’obtenir une rentabilité forte, avec une marge à 7,2 % en 2014. « Aujourd’hui, notre préoccupation majeure est de poursuivre cette croissance et de la contrôler », souligne le dirigeant.

« L'avenir, c'est par exemple la clé connectée dans le portable, et bien entendu la voiture en pilotage automatique. Notre vision, c'est que la voiture de demain sera plus propre, plus connectée et de plus en plus autonome. Je ne crois pas, en la matière, au grand soir. Si on appelle niveau 5 la voiture 100?% autonome, nos technologies permettent déjà de produire un véhicule de niveau 3 ou 4. Mais la réglementation actuelle ne permet pas de commercialiser un tel véhicule, car une convention internationale, la convention de Vienne, impose que le conducteur ait le contrôle de son véhicule et les deux mains en permanence sur le volant. Dans notre projet de conduite intuitive, le conducteur doit pouvoir s'adapter au pilotage autonome du véhicule et en reprendre le contrôle en moins de dix secondes », explique M. Aschenbroich.

« L'une des grandes technologies d'avenir, c'est le véhicule hybride, un moteur à combustion optimisé, renforcé par un moteur électrique. L'idéal serait une voiture qui serait électrique en ville et qui serait relayée au-delà de 50 kilomètres par un moteur à combustion. Et puis il y a la pile à combustible qui fonctionne à l'hydrogène, à l'image de la Mirai développée par Toyota. Le Graal, ce serait une voiture hybride, rechargeable au prix du diesel », déclare-t-il par ailleurs.

Alexandra Frutos