Isuzu a dégagé un bénéfice net record en 2012-2013

En 2012-2013, Isuzu a dégagé un bénéfice net record de 96,5 milliards de yens (900 millions d'euros au taux de change moyen de cet exercice), en hausse de 5,8 %, grâce à une forte hausse de ses ventes sur tous ses marchés à part la Chine. Son bénéfice opérationnel a progressé d'un bon tiers, à 130,8 milliards de yens, dopé par un chiffre d'affaires en forte hausse de 18,3 %, à 1 655,6 milliards de yens (15,5 milliards d'euros). Ses ventes de véhicules, tous types confondus, ont bondi de 40,2 %.

Isuzu a fortement augmenté ses ventes de poids lourds en Asie du Sud-est, et a aussi fait mieux au Japon, au Moyen-Orient et en Afrique. Ses ventes en Amérique du Nord et en Europe ont en revanche stagné, et elles ont baissé en Chine, en proie à une croissance moins dynamique. Ses ventes de véhicules utilitaires légers ont pour leur part bondi en Asie (hors Chine) et particulièrement en Thaïlande, ainsi qu'au Moyen-Orient et en Afrique, tout en progressant en Amérique latine.

Lors de l'exercice en cours qui sera clos le 31 mars 2014, Isuzu compte battre les records de profit qu'il vient d'établir. Il table sur une hausse de 19,1 % de son bénéfice net, à 115 milliards de yens (870 millions d'euros au taux de change actuel), de 37,6 % de son bénéfice opérationnel, à 180 milliards de yens, et de 16 % de son chiffre d'affaires, à 1 920 milliards de yens (14,55 milliards d'euros).

Isuzu espère profiter de la forte dépréciation du yen (25 % face au dollar entre novembre et mai), qui élève la valeur de ses revenus tirés de l'étranger, lorsqu'il les convertit en monnaie japonaise. Le groupe espère de surcroît continuer à accroître ses ventes en volumes, de 10 % pour les poids lourds et de 6 % pour les véhicules utilitaires légers. (AFP 14/5/13)

Alexandra Frutos