Infineon, Osram, Hella, Daimler et l'Institut Fraunhofer ont développé de nouveaux feux

Infineon, Osram, Hella, Daimler et l’Institut Fraunhofer ont développé de nouveaux projecteurs à diodes électroluminescentes. Leur objectif était de concevoir des phares plus efficaces en termes de sécurité. En effet, selon le Conseil allemand sur la sécurité routière, le risque d'accident est plus élevé de nuit que de jour, de 80 %.Actuellement, les meilleurs feux à diodes électroluminescentes commercialisés se composent de 84 diodes. Ceux développés par les cinq partenaires se composent de 3 072 points lumineux, tous indépendants. Il sera donc possible d'éclairer la totalité de la route, sans jamais éblouir les autres usagers de la route. En effet, les faisceaux lumineux des diodes « éviteront » les rétroviseurs des véhicules précédents et les visages des conducteurs des véhicules que l'on croisera. Le développement de ces feux a été soutenu par des aides du Ministère allemand de la Recherche. Lors de la présentation de cette innovation, l'institut Fraunhofer, Osram, Hella, Infineon et Daimler se sont dit convaincus qu'il s'agissait d'une « révolution ». Actuellement, les feux à halogène sont les plus courants, tandis que les feux au xénon, plus coûteux, sont plus lumineux. Néanmoins, des experts automobiles allemands estiment que « l'avenir appartient aux feux à DEL ».En effet, les diodes électroluminescentes permettent un éclairage plus clair, sur une plus grande distance, tout en consommant moins d'énergie. De plus, en connectant les feux au système de navigation, le système d'éclairage peut également anticiper les virages, tunnels ou carrefours. (AUTOMOBILWOCHE 9/10/16)

Cindy Lavrut