IES mise sur l’essor de la voiture électrique avec ses chargeurs rapides

Spécialisé dans les chargeurs de batterie intégrés à haute fréquence pour véhicules industriels, constructeurs d’automobiles et véhicules électriques, IES ouvre coup sur coup trois filiales à l'étranger - en Allemagne en décembre, aux Etats-Unis en janvier et en Chine en février. La stratégie de la PME montpelliéraine, qui compte aujourd'hui 55 salariés, consiste à se positionner dans les pays les plus en avance (Norvège, Angleterre, Allemagne, Pays-Bas, Chine, Etats-Unis), pour être prêt lorsque la voiture électrique décollera, « à l'horizon 2015-2016 », estime son fondateur Michel Orville.

Créé en 1992, IES commercialise aujourd'hui 80 000 chargeurs par an. L'export représente aujourd'hui 65 % de son activité. Après avoir réalisé un chiffre d'affaires de 14 millions d'euros en 2013, l'entreprise table sur 20 millions d'euros cette année.

Pour financer la croissance de la société, les trois associés ont cédé 82 % de leurs parts à Eurazeo Croissance en juin 2013. D'ici à 2018, les effectifs devraient atteindre une centaine de salariés, au rythme d'une dizaine de recrutements (ingénieurs, agents de maîtrise pour la logistique) par an. « Le démarrage du marché de la voiture électrique est certes lent, mais nous sommes convaincus que le marché va décoller, du fait des contraintes environnementales, explique M. Orville. Nous discutons en amont avec les constructeurs d’automobiles étrangers. Tous ont des projets bien réels de voitures électriques et travaillent déjà sur les générations suivantes », ajoute-t-il.

IES a déjà séduit plusieurs constructeurs (Renault, BMW, Volkswagen, Audi, General Motors). La commercialisation de chargeurs rapides compacts a été lancée cet automne et l'un d'entre eux a été réalisé avec Lafon Technologies. Ce produit recharge tous les types de véhicules, il peut être géolocalisé et il permet le paiement par smartphone ou la maintenance prédictive. (ECHOS 10/1/14)

Alexandra Frutos