Hyundai ne défendra pas sa part de marché en Europe coûte que coûte

Hyundai espère accroître ses ventes en Europe en 2014, grâce à la nouvelle i10 et à une reprise du marché européen, mais il ne cherchera pas à maintenir sa part de marché coûte que coûte, a affirmé Allan Rushforth, qui dirige les opérations du constructeur coréen dans la région.

« 2013 a été une année de transition pour notre marque », avec des investissements qui commencent à porter leurs fruits, a indiqué M. Rushforth. « Notre objectif premier est de continuer à améliorer la qualité de nos activités, même si cela signifie que nous ne serons pas en mesure de maintenir notre part de marché », a-t-il poursuivi, ajoutant que le marché automobile européen resterait « compétitif dans les prochains mois ».

La nouvelle i10, fabriquée en Turquie, est commercialisée en Europe depuis le mois de novembre. Hyundai pourrait également proposer un millier d'exemplaires de la nouvelle Genesis l'an prochain dans la région, a indiqué M. Rushforth. La marque coréenne prévoit d'introduire 22 modèles nouveaux ou restylés d'ici à 2017, en vue d'atteindre une part de marché de 5 % en Europe d'ici à la fin de la décennie. Elle compte maintenir sa part de marché à 3,5 % en 2014. (AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 11/12/13)

Frédérique Payneau