Hyundai affiche ses ambitions dans le haut de gamme (1/2)

Hyundai a annoncé la semaine dernière le lancement d’une nouvelle marque de luxe mondiale, dénommée Genesis.Le constructeur coréen espère ainsi accroître ses ventes dans ce segment du marché et ses bénéfices, alors qu’il est confronté au ralentissement des ventes dans de grands marchés émergents, à la baisse de la demande de voitures compactes et à la concurrence croissante des constructeurs chinois et des marques de luxe européennes. Les bénéfices de Hyundai ont baissé au troisième trimestre, pour le septième trimestre d’affilée.La nouvelle marque de luxe s’inscrit dans la volonté du président de Hyundai Motor Group, Chung Mong-koo, de faire monter Hyundai en gamme et de casser l’image de voitures bon marché qui lui est associée. Le constructeur a fait son entrée sur le segment du luxe en 2008 avec la Genesis. Il commercialise également un modèle plus prestigieux dénommé Equus. Hyundai envisageait depuis des années de lancer une marque de haut de gamme, mais il n’avait pas jusqu’ici franchi le pas. Avec Genesis, Hyundai emboîte le pas à Toyota et Nissan, qui ont créé respectivement les marques de haut de gamme Lexus et Infiniti.« Le lancement de Genesis marque un nouveau départ pour Hyundai Motor », a indiqué le vice-président de Hyundai, Chung Eui-sun, qui a dirigé le projet de développement d’une marque de luxe depuis 2004. « Nous voulons faire un nouveau bond en avant en répondant à la croissance rapide du marché des voitures de luxe », a déclaré M. Chung. Les voitures de luxe ne représentent que 10 % du marché automobile mondial, mais elles génèrent des marges élevées et la croissance du segment dans le monde est attractive. Selon les calculs d’IHS, les ventes de modèles de haut de gamme dans le monde ont augmenté de 10,5 % par an en moyenne entre 2010 et 2014, tandis que le marché traditionnel des voitures particulières a progressé de 6 % en moyenne sur la période.

Frédérique Payneau