Honda va de nouveau réduire sa production la semaine prochaine en raison de la grève des dockers

Un vaste mouvement de grève sur les ports de la côte ouest américaine menace de s'aggraver et de plomber les échanges commerciaux entre les Etats-Unis et l'Asie, forçant la Maison Blanche à intervenir pour tenter de régler la crise.

Honda, qui annoncé il y a quelques jours une réduction de 20 000 unités de sa production de véhicules dans quatre usines aux Etats-Unis et au Canada sur la semaine du 16 au 23 février, a indiqué ce jour qu'il allait continuer à ajuster ses volumes la semaine prochaine, jusqu'au 2 mars.

Il procède à des réductions d'heures dans son usine de Greensburg notamment (Indiana), en raison d'une pénurie de pièces détachées. "La perte de production sur la période du 24 février au 2 mars est estimée à 5 000 véhicules", ajoute le constructeur.

"La poursuite de la grève ralentit les livraisons par cargo et l'entreprise n'a pas pu fournir assez de pièces pour l'Amérique du Nord", a déclaré un porte-parole de Honda. Honda prévoit toutefois une amélioration de son activité à compter du 9 mars grâce à des livraisons par voie aérienne. (REUTERS 20/2/15)

Juliette Rodrigues