Honda fait part d'un nouvel accident en Floride lié aux airbags défectueux de Takata

Honda a indiqué qu'un automobiliste avait été blessé par l'explosion d'un airbag défectueux de Takata, lors d'un accident survenu le 20 mars en Floride. "Nous avons découvert que la blessure du conducteur avait été causée par l'explosion anormale d'un airbag Takata", a déclaré un porte-parole du groupe, confirmant des informations de presse. "Le conducteur a été touché par un éclat de métal qui lui aurait perforé le cou, et nous menons en collaboration avec Takata des investigations sur cet accident qui concerne une compacte Civic de 2003", a-t-il souligné.

De son côté, l'équipementier japonais a déclaré être "en étroite communication avec Honda pour déterminer les faits et circonstances de l'accident".

De nombreux problèmes et au moins cinq accidents mortels impliquant tous des voitures Honda - quatre aux Etats-Unis et un en Malaisie - ont été imputés jusqu'ici aux coussins de sécurité défectueux de Takata. Produits dans les années 2000, ces airbags peuvent exploser, même en cas de collision mineure, et projeter des fragments de métal et plastique sur les passagers. L'agent gonfleur utilisé - du nitrate d'ammonium - est notamment susceptible de se détériorer en cas d'exposition à une humidité excessive.

Ce problème est à l'origine du rappel d'au moins 20 millions de véhicules dans le monde, dont un grand nombre en Amérique du Nord. A lui seul, Honda, premier client de Takata, en a fait revenir quelque 13 millions. (AFP, ASIAN NIKKEI REVIEW 14/4/15)

Juliette Rodrigues