Honda évalue à plus de 300 millions d'euros les frais liés aux airbags défectueux de Takata

Honda a annoncé qu'il évaluait désormais à 44,8 milliards de yens (322 millions d'euros) les frais liés aux rappels de véhicules équipés d'airbags Takata. Cette charge exceptionnelle sera inscrite dans les comptes de l'exercice fiscal clos fin mars, dont les résultats seront ainsi révisés. Les nouveaux chiffres seront publiés fin juin.

Honda est le principal client des coussins de sécurité de Takata jugés responsables d'au moins six accidents mortels et de nombreux incidents, en majorité aux Etats-Unis. A la demande des autorités américaines, 34 millions de véhicules de différentes marques équipés de ces airbags ont dû être rappelés.

Plusieurs millions de voitures ailleurs dans le monde sont également censées revenir au garage pour réparation. (AFP, AUTOMOTIVE NEWS 12/6/15)

Juliette Rodrigues