Honda a indiqué qu’une huitième victime était à...

Honda a indiqué qu’une huitième victime était à inscrire à la liste des décès dus aux airbags défectueux de Takata. Une enquête sur un accident survenu à los Angeles en septembre 2014 a en effet conclu que la mort de l’automobiliste était due à l’explosion de l’airbag. La voiture en question, une Honda Civic de 2001, avait été louée par l’automobiliste. Elle faisait partie de rappels lancés par le constructeur en 2009, 2013 puis 2014. L’entreprise de location, basée à San Diego, n’a jamais fait réparer le véhicule. (Automotive News)

Juliette Rodrigues