Goodyear estime que les pneumatiques « toutes saisons » pourraient représenter 12 % du marché français

Alors que les pneumatiques toutes saisons ne représentent que 1 % du marché français du pneu (soit environ 30 000 unités par an), les manufacturiers se livrent ces derniers mois une concurrence féroce sur ce segment. Après le lancement très médiatisé du Cross Climate de Michelin, Goodyear a annoncé le 5 octobre la commercialisation de la deuxième génération de son pneu Vector 4seasons. Et le manufacturier a clairement mis l'accent sur les « atouts freinage » de son pneu face à ceux de la concurrence. Citant des tests réalisés récemment par l'organisme allemand TÜV, le Vector 4seasons offrirait par rapport aux pneus concurrents des distances de freinage réduites de 6 % sur route mouillée, de 8 % sur la neige et de 9 % sur le verglas.

Actuellement, le pneu « été », qui représente 83 % des volumes, est le standard sur le marché français. D’après une enquête menée par le Gipa auprès de 1 500 automobilistes, 90 % des clients ne changent pas leurs pneumatiques en hiver et 63 % ne connaissent pas le concept des pneumatiques toutes saisons. En revanche, « lorsqu'on leur explique le concept, 95 % se disent intéressés par ce type de pneu et, parmi les 47 % de personnes se disant très intéressées, la moitié ne change pas de pneus en hiver », indique Camille Mounier, directrice du marketing de Goodyear France. « C'est donc cette clientèle que nous visons », ajoute-t-elle.

En France, Goodyear estime que les pneus « all seasons » s'adressent en priorité aux régions soumises à une météo froide et humide et au verglas, soit à la moitié nord de la France (hors Alsace). « Ce segment de pneumatique pourrait donc monter à 9 %, voire 12 % du marché français du pneumatique », estime Mme Mounier. Cela représenterait des volumes multipliés par dix pour ce segment au positionnement prix supérieur à celui de l'été, à condition que les revendeurs les recommandent. (AUTOACTU.COM 6/10/15)

Alexandra Frutos