General Motors va retirer sa marque Chevrolet du marché européen

General Motors a annoncé qu'il retirerait sa marque Chevrolet du segment généraliste en Europe de l'Ouest et de l'Est à la fin 2015. Certains modèles emblématiques, comme la Corvette, continueront à être commercialisés sur ces marchés, et la marque Chevrolet conservera une forte présence en Russie et sur les marchés de la Communauté des Etats Indépendants (CEI), a précisé le constructeur.

General Motors recentrera sa stratégie de marques en Europe sur ses marques européennes Opel et Vauxhall. Il renforcera également sa marque de haut de gamme Cadillac dans cette région. « L'Europe est une région clé pour GM, qui bénéficiera de marques Opel et Vauxhall plus fortes et d'un renforcement de Cadillac », a expliqué Dan Akerson, président du constructeur. Retirer Chevrolet d'Europe « nous aidera à accélérer nos progrès dans la région », a déclaré Steve Girsky, vice-président de GM.

Le retrait du marché européen de Chevrolet se traduira par une charge exceptionnelle nette de 700 millions à 1 milliard de dollars, qui sera ventilée sur le dernier trimestre 2013 et les deux premiers trimestres de 2014, a précisé General Motors. Cette charge inclut notamment des dépréciations d'actifs et la restructuration du réseau.

General Motors avait relancé Chevrolet en Europe en 2005. Alors que sa première marque vend plus de 4,5 millions de véhicules par an dans le monde, ses ventes sur le marché européen sont restées modestes, à 200 000 unités par an environ. 152 260 Chevrolet ont été vendues en Europe sur les dix premiers mois de 2013 (- 17 %), correspondant à une part de marché de 1,2 %. La majorité des Chevrolet écoulées en Europe sont fabriquées en Corée du Sud, par GM Korea. (COMMUNIQUE GENERAL MOTORS, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AFP 5/12/13, ECHOS 6/12/13)

Frédérique Payneau