General Motors va investir 4 milliards d'euros dans sa filiale européenne

General Motors va investir 4 milliards d'euros dans sa filiale européenne Opel/Vauxhall d'ici à 2016. Il se fixe ainsi pour objectif de renouer avec la croissance à moyen terme. Le groupe américain compte également accroître la part de marché d'Opel en Europe (un peu plus de 6 % actuellement).

Cet investissement permettra notamment à Opel/Vauxhall de lancer 23 nouveaux modèles et 13 nouveaux moteurs d'ici à 2016.

Opel « est sur la bonne voie » et dispose du « soutien total » de GM pour appliquer son plan de redressement « Drive 2022 », ayant pour premier objectif de revenir à l'équilibre dès 2015, a déclaré Dan Akerson, président de General Motors.

Par ailleurs, en réaction au rejet du plan d'avenir par les salariés de l'usine de Bochum, Stephen Girsky, président du conseil de surveillance d'Opel, a assuré que le constructeur acceptait la décision des salariés et qu'il prendrait ses responsabilités pour la ville et sa région, notamment en accompagnant la fermeture de l'usine.

En 2012, la division européenne de GM a subi une perte opérationnelle de 1,8 milliard de dollars. Malgré cela, la maison mère américain a réaffirmé que « en tant que groupe mondial, General Motors [avait] besoin d'une forte présence en Europe, aussi bien dans le design et le développement que dans le montage et la distribution ».

Présents aux côtés de M. Akerson, Karl-Thomas Neumann, nouveau président de la marque à l'éclair a déclaré vouloir « redonner à Opel sa force et son lustre d'antan ». (AFP, ZEIT, HANDELSBLATT, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, AUTOMOBILWOCHE, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE 10/4/13, DETROIT NEWS, TRIBUNE 11/4/13)

Cindy Lavrut