General Motors rapproche ses marques Opel et Buick

General Motors développe deux familles de véhicules modulaires (Global Delta et Global Epsilon) qui lui permettront de rapprocher davantage les gammes de ses marques Opel et Buick pour le marché mondial, rapporte AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (18/9/13), citant des dirigeants du constructeur américain et des sources chez ses fournisseurs.

La famille de véhicules compacts Global Delta (nom de code D2XX), développée essentiellement par Opel à Rüsselsheim, prévoit des variantes conçues et fabriquées en Europe pour Opel (et Vauxhall) et aux Etats-Unis et en Chine pour Buick. Elle comprendrait la nouvelle génération de l'Opel Astra pour le marché européen (fin 2015) ; les remplaçantes de la Buick Verano pour les Etats-Unis et de la Buick Excelle pour la Chine (en 2015) ; un nouveau Buick Envision pour les Etats-Unis et la Chine (en 2015 ou 2016) ; une version remodelée de l'Opel Antara destinée à l'Europe (en 2016) et une version remodelée de l'Opel Cascada (fin 2017 ; avec une version Buick).

La famille de véhicules de dimensions moyennes Global Epsilon (nom de code E2XX) est quant elle développée essentiellement à Warren aux Etats-Unis et prévoit également des variantes des modèles pour les deux marques et les différentes régions. Cette famille inclurait les remplaçantes des Buick Regal et LaCrosse pour les Etats-Unis et la Chine (2016), une version remodelée de l'Opel Insignia (2017) et la prochaine génération du Buick Enclave (2017).

La gamme Buick pourrait en outre s'enrichir à l'avenir d'une version de l'Opel Adam. Selon des sources chez les fournisseurs, la prochaine génération de l'Adam, attendue fin 2018, serait conçue pour être commercialisée aux Etats-Unis et peut-être aussi en Chine. Une variante sportive à deux portes de l'Adam, dénommée Eve en interne chez Opel, pourrait être lancée aux Etats-Unis à la même époque. D'après ces sources, l'Adam et la Eve seraient parmi les premiers produits General Motors développés conjointement avec PSA Peugeot Citroën. Ils devraient (comme la remplaçante de l'Opel Corsa attendue en 2018) utiliser la nouvelle plateforme EMP1 de PSA.

Frédérique Payneau