General Motors investit pour profiter de la croissance attendue de la demande dans les marchés émergents (2/2)

Les nouveaux véhicules seront fabriqués et commercialisés sous la marque Chevrolet dans plusieurs marchés, dont le Brésil, la Chine, l’Inde et le Mexique. Ils seront également exportés dans d’autres grands marchés en croissance, mais il n’est pas prévu de les vendre dans des marchés matures, comme les Etats-Unis ou l’Europe. La nouvelle famille pourrait représenter plus de 2 millions de ventes par an, soit environ un cinquième des ventes de General Motors aujourd’hui. La première voiture doit être mise en fabrication en 2019. General Motos a d’ores et déjà annoncé que sur les cinq milliards de dollars d’investissements prévus, un milliard serait investi en Inde et 1,9 milliard au Brésil. SAIC contribuera aussi financièrement au programme, mais il n’a pas été précisé à quelle hauteur.Avec son projet de petites voitures Chevrolet pour les marchés émergents, General Motors prend une initiative supplémentaire pour renforcer ses activités. Il a déjà annoncé cette année un investissement de 5,4 milliards de dollars sur trois ans dans ses sites américains, et investit massivement dans sa marque Cadillac ainsi qu'en Chine.Le projet marque également une nouvelle étape importante dans le plan de consolidation des plateformes annoncé précédemment par le constructeur. A l’horizon 2025, GM prévoit de produire quasiment tous ses véhicules à partir de seulement quatre plateformes. Il dérive actuellement environ 75 % de ses modèles de 14 plateformes, mais en utilise encore 25.Les analystes prévoient que la production de véhicules légers dans le monde passera de 90 millions d’unités environ en 2014 à plus de 130 millions d’unités en 2030. La quasi-totalité de la croissance attendue viendra des marchés émergents et le marché chinois devrait à lui seul atteindre 40 millions d’unités environ à cet horizon.

Frédérique Payneau