General Motors défend ses investissements en Chine

Accusé dans une tribune publiée la semaine dernière dans le Wall Street Journal d'investir massivement en Chine alors qu'il a été sauvé de la faillite par le gouvernement américain en 2009, General Motors a défendu ses investissements dans ce pays.

Dans une lettre publiée dans le quotidien le 6 mai, Selim Bingol, directeur de la communication de General Motors, indique que les 11 milliards de dollars que le constructeur américain compte investir en Chine d'ici à 2016 proviendront davantage de ses coentreprises que de Detroit et souligne que cette somme est inférieure aux 16 milliards de dollars que GM prévoit d'investir aux Etats-Unis sur la même période.

« General Motors était présent en Chine bien avant la récession économique de 2008-2009, et pas un dollar de l'argent des contribuables américains pour notre sauvetage n'a été investi dans nos activités dans ce pays », écrit M. Bingol, ajoutant que les coentreprises de GM en Chine s'autofinancent.

« Nos investissements aux Etats-Unis et en Chine reflètent notre volonté de rester numéro un sur les deux premiers marchés mondiaux », a en outre déclaré Greg Martin, porte-parole de General Motors. (AUTOMOTIVE NEWS, FREEP.COM 6/5/13)

Frédérique Payneau