General Motors annonce une deuxième réparation sur ses véhicules rappelés pour des problèmes d'allumage

General Motors a annoncé qu’il remplacerait les cylindres de verrouillage, en plus des commutateurs d’allumage, sur les 2,6 millions de véhicules qu’il a rappelés ces dernières semaines pour des problèmes d’allumage. Il a expliqué que la clef de contact pourrait sortir de son logement, alors que le moteur est en marche, précisant que plusieurs centaines de cas avaient été signalés.

Le constructeur a par ailleurs mis à pied deux ingénieurs dans le cadre de son enquête interne sur ce rappel. « C'est une étape intermédiaire alors que nous cherchons la vérité sur ce qui s'est passé », a déclaré Mary Barra, directrice générale de l'entreprise. Des élus américains s'étaient étonnés la semaine dernière de voir que le constructeur n'avait pas encore coupé de têtes alors qu'il était avéré que des techniciens étaient au courant du défaut depuis 2001.

General Motors a également indiqué qu’il prévoyait désormais d’inscrire une provision d'environ 1,3 milliard de dollars dans ses comptes du premier trimestre, notamment pour couvrir le coût des rappels qu’il a annoncés depuis le début de l’année.

Enfin, le constructeur a annoncé le lancement d'un programme dit de promotion de la sécurité, afin de faire émerger des idées originales pour mieux sécuriser les véhicules fabriqués par l'entreprise et éviter de nouveaux dysfonctionnements dans la chaîne de transmission des informations. « GM doit épouser une culture qui place la sécurité et la qualité avant tout », a affirmé Mme Barra. (AUTOMOTIVE NEWS, FREEP.COM, AFP 10/4/14, COMMUNIQUE GENERAL MOTORS)

Frédérique Payneau