GM a été condamné à 900 millions de dollars d'amende

General Motors a été condamné à 900 millions de dollars d’amende pour avoir dissimulé des informations concernant un défaut mécanique qui a coûté la vie à 124 personnes et causé des centaines de blessés.Cette amende a été infligée à General Motors qui a mis dix ans avant de rappeler des véhicules sur lesquels il avait détecté un problème sur le commutateur d'allumage dès 2004. Au total, l'an dernier, 2,6 millions de véhicules ont été rappelés pour remplacer cette pièce.Cette amende est inférieure au 1,2 milliard de dollars qu'avait dû payer Toyota en 2014 suite à une affaire similaire. Le montant inférieur s'explique par le fait que General Motors a reconnu les faits et signé un arrangement. Cela lui permet également d'échapper à des poursuites pénales de la part des autorités.Le groupe a également conclu un accord de principe avec 1 385 plaignants ce jeudi. Ainsi, General Motors a annoncé qu’il allait passer une charge de 575 millions de dollars dans ses comptes du troisième trimestre pour financer les règlements conclus avec une partie des victimes. Le constructeur prévoit de verser un million de dollars par victime, ainsi que 300 000 dollars pour le conjoint survivant et 300 000 dollars pour chacun des éventuels ayants droit.Toutefois, 454 plaintes de victimes sont encore pendantes et - dans un autre volet de l'affaire - des plaignants demandent la tenue d'un procès sur les accidents impliquant des voitures défectueuses avant la faillite de GM, en juillet 2009.De plus, certains clients ont également porté plainte contre General Motors, afin d'être dédommagés de la perte de valeur de leur véhicule.Enfin, aucun responsable du groupe américain n'a pour l'instant été inculpé, malgré une enquête interne ayant révélé des dysfonctionnements et conduit au licenciement d'une quinzaine de personnes. Néanmoins, certains de ces 15 anciens employés peuvent encore faire l'objet de plaintes.L'actuelle présidente de General Motors, Mary Barra, a de nouveau présenté ses excuses pour les erreurs commises. (AUTOMOTIVE NEWS 16 ET 17/9/15, AFP 17/9/15, ECHOS 18/9/15, COMMUNIQUÉS GENERAL MOTORS)

Cindy Lavrut