GM&S a été placé en liquidation judiciaire

Après des mois de négociations tendues avec les pouvoirs publics et les constructeurs d’automobiles, l'équipementier creusois GM&S Industry a été placé le 30 juin en liquidation judiciaire, avec seulement trois semaines pour améliorer la seule offre de reprise déposée à ce jour : 120 emplois sur 277. Faute de trésorerie et de perspectives pour le site, en redressement judiciaire depuis le 2 décembre 2016 pour la troisième fois en huit ans, « la liquidation judiciaire était devenue inéluctable. Elle va permettre la mise en ?uvre des mécanismes de garantie des salaires et ainsi préserver les droits des personnels », a expliqué dans un communiqué le procureur de la République de Poitiers, Michel Garrandaux, après la décision du Tribunal de Commerce.

Pour M. Garrandaux, l'offre de reprise formulée le 29 juin par le groupe stéphanois GMD, numéro un de l'emboutissage en France, est « perfectible dans son volet social et présente des réserves qui devront être levées. Mais elle émane d'un acteur économique crédible qui opère dans le secteur d'activité de GM&S ». La poursuite de l'exploitation « ouvre un nouveau et bref délai devant permettre d'examiner les modalités de l'offre déposée par GMD et, le cas échéant, d'ordonner la cession de l'entreprise », a-t-il ajouté. (AFP 30/6/17)

Alexandra Frutos