Forte hausse du bénéfice de Trigano au 1er semestre de 2014-2015

Trigano a décuplé son bénéfice net au premier semestre de son exercice 2014-2015, à 10,7 millions d'euros (1,3 million à la même période de 2014), une hausse liée, selon le constructeur français de véhicules de loisir, à "un bon niveau d'activité et à l'amélioration de la productivité".

"L'amélioration des résultats de la période résulte principalement du bon niveau de l'activité (chiffre d'affaires en hausse de 12,6 %), de l'amélioration de la productivité et de la quasi-stabilité des frais commerciaux et administratifs liée en particulier aux programmes de restructuration mis en oeuvre l'an dernier", a souligné Trigano.

En raison d'une surcapacité de production, le constructeur de camping-cars avait annoncé en avril 2014 un programme de réduction de ses effectifs de 15 % en Europe sur deux ans, soit 700 emplois.

Sur la première moitié de son exercice, Trigano a réalisé un chiffre d'affaires de 479 millions d'euros, contre 425,4 millins un an plus tôt. La branche véhicules de loisirs, la principale du groupe, a vu son chiffre d'affaires passer de 369,6 millions d'euros au premier semestre de 2013-2014 à 418,7 millions au premier semestre de 2014-2015.

Celle de l'"équipement des loisirs" (remorques, matériel de camping et équipement du jardin) a atteint 60,3 millions d'euros contre 55,8 au semestre précédent.

Selon le constructeur, "le bon niveau des carnets de commandes de camping-cars laisse entrevoir une activité soutenue au second semestre".

Trigano a conclu le 3 avril la reprise des actifs de la société de camping-cars Rimor, après le feu vert d'un tribunal italien, lui permettant de devenir propriétaire des marques Rimor et Kentucky, et ainsi de se renforcer sur le segment des camping-cars "low cost".

Trigano est le numéro un européen du camping-car (marques Challenger, Elnagh, Arca, Chausson...) et dispose d'usines dans cinq pays du continent. Il avait déjà acquis en novembre 2012 un groupe italien de camping-cars, SEA, également basé dans la région de Sienne. (AFP 27/4/15)

Juliette Rodrigues