Ford veut retrouver sa place de deuxième marque importée sur le marché français

Avec 75 089 véhicules neufs écoulés en 2014 en France (- 1,81 %), les ventes de Ford a fait moins bien que le marché, qui a lui légèrement progressé (+ 0,3 %). Ce sont les ventes de VU qui ont permis au constructeur américain de s’en sortir l’an passé, avec une progression globale de 2,1 %. Avec une part de marché de 4,2 % sur le marché hexagonal, Ford est loin de ses résultats de 1995, quand sa pénétration atteignait 7,3 %.

Dans un entretien accordé au JOURNALAUTO.COM (26/3/15), le nouveau directeur des ventes et du développement réseau de Ford France Bertrand Lessard déclare que le groupe doit « retrouver [sa] place de deuxième marque importée sur le marché français ». Le 10 juin sera annoncé un plan réseau qui aura pour but de relancer tous les secteurs d’activités de la filiale. Le constructeur compte notamment déployer son nouveau réseau Ford Store, avec le but d’en ouvrir cinquante en France, ce qui permettra de distribuer la ligne Vignale ou la Mustang. D’ici à la fin de l’année, la marque va par ailleurs redéfinir un nouveau label VO avec deux niveaux cette fois, afin de mieux capter ce type de véhicules auprès des particuliers.

Le dirigeant s’apprête aussi à lancer une série de mesures destinées à améliorer le service après-vente dans les concessions où, pour l’heure, le taux de couverture des frais fixes par le SAV n’est que de 50 %. Enfin, la marque s’apprête à investir un peu plus dans la communication locale en relayant sa politique via le réseau (quarante opérations locales sont prévues dans ce sens).

Confiant quant à l’avenir de la marque à court terme en France, M. Lessard est persuadé que Ford dispose de tous les atouts pour réussir, à commencer par les produits. Le dirigeant vante la qualité de la gamme de SUV, composée pour l’heure de l’Ecosport et du Kuga, en attendant le Edge en fin d’année, qui pèse aujourd’hui 28 % des ventes totales de la marque et dont l’objectif est d’atteindre au minimum 33 % à terme. Il cite également la Mondeo qui, aussi bien en version thermique qu’en déclinaison hybride, est un atout supplémentaire auprès des entreprises, canal qu’il ne compte pas non plus négliger dans sa stratégie.

Alexandra Frutos