Ford veut redevenir la deuxième marque importée en France

« Redevenir la deuxième marque importée en France [devant Dacia et derrière Volkswagen], c’est la place que Ford mérite et que nous visons », annonce Bertrand Lessard, nouveau directeur des ventes de Ford France. « Pour cela, il faut faire mieux que nos concurrents, mais il faut aussi faire avec un marché VN à particuliers en baisse. C’est pourquoi nous misons aussi beaucoup sur le VO et sur l’après-vente. Il faut être présent là où le business model de la profession s’est déplacé. L’après-vente permet de couvrir les frais fixes des concessions à 50 %, il faut encore améliorer ce ratio et nous y travaillons à travers de nouvelles offres et un repositionnement des pièces Motorcraft », explique-t-il.

Le label VO de Ford va également être élargi d’ici à la fin de l’année pour couvrir des véhicules d’occasion de toutes marques et plus anciens. La reconquête des clients VN passera par une façon nouvelle de communiquer, « plus humoristique », comme on le voit dans la publicité télévisée pour l’Ecosport, et plus locale, avec des journées d’essais organisées en partenariat avec les associations caritatives locales. La communication sera aussi renforcée sur l’Internet, en facilitant la prise de contact avec la marque et en renforçant les moyens de suivi du client.

La reconquête se prolongera sur le terrain avec le déploiement d’un nouveau concept de point de vente, les « Ford Store », dans lesquels les clients pourront configurer leur véhicule sur un écran grandeur nature, de 3,5 m x 3 m, et réaliser des essais à travers un choix de 18 véhicules, bien supérieur au standard habituel. En tout, 40 à 50 concessions en France deviendront des « Ford Store », avec le privilège de pouvoir commercialiser la Mustang et la ligne Vignale. (AUTOACTU.COM 14/4/15)

Alexandra Frutos