Ford veut accroître ses ventes au Moyen-Orient et en Afrique

Ford établira le 1er janvier 2014 une nouvelle entité régionale, qui englobera ses activités au Moyen-Orient et en Afrique où il prévoit une forte hausse de la demande de véhicules. Ford Moyen-Orient et Afrique sera la cinquième division du constructeur. La nouvelle entité couvrira 47 marchés ; elle sera basée à Dubaï et dirigée par Jim Benintende.

Ford a annoncé au Salon de l'automobile de Dubaï, qui se tient actuellement, qu'il prévoyait de lancer 17 modèles Ford et Lincon nouveaux ou restylés au Moyen-Orient et en Afrique au cours des vingt-quatre prochains mois. Il vend actuellement quelque 200 000 véhicules par an dans ces deux régions, dont environ 100 000 au Moyen-Orient et 60 000 en Afrique du Sud.

« Les ventes de Ford et Lincoln au Moyen-Orient ont augmenté de 60 % au cours des quatre dernières années, et nous anticipons une hausse des ventes totales de véhicules dans la région Moyen-Orient/Afrique de près de 40 % d'ici à 2020, à 5,5 millions d'unités environ », a déclaré Stephen Odell, patron des activités de Ford en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. (DETROIT NEWS 5/11/13, COMMUNIQUE FORD)

Frédérique Payneau